II Conférence sur la guerre de l'information

Le défi de la cyber-intelligence pour le système italien : de la sécurité des entreprises à la sécurité nationale

Organisée à Rome en octobre 2011, la deuxième conférence annuelle sur la guerre de l’information a réuni, comme en 2010, des représentants éminents de toutes les composantes stratégiques du système italien (gouvernement, forces armées, services de renseignement, forces de police, entreprises, finances, universités et recherche scientifique) pour discuter de sujets tels que la cybersécurité, le cyberespionnage, les cybermenaces et illustrer les principales mesures de prévention et de contre-mesure, telles que le renseignement cybernétique.

L’utilisation des outils électroniques et d’Internet est désormais quotidienne et partagée par la grande majorité de la population : la menace devient donc « transversale » puisque les vulnérabilités des individus peuvent être exploitées pour obtenir des informations clés tant sur les personnes que sur leur tissu social et professionnel.

La conférence vise à montrer que les outils de lutte contre la cybermenace doivent toujours être à jour et prêts à l’emploi.

Deux thèmes principaux ont été abordés lors de cette conférence :

  • Approfondir les connaissances et sensibiliser les décideurs politiques et économiques du système italien à l’émergence de nouvelles cyberarmes offensives et défensives, à leur évolution future et aux problèmes sans précédent qu’elles posent aux processus décisionnels dans le domaine de la sécurité nationale et du secteur privé.
  • Réunir des experts et des analystes – issus d’organismes gouvernementaux civils et militaires, du monde des affaires et de la finance, d’universités et de centres de recherche scientifique – pour qu’ils apportent des idées et des propositions concernant :
      • l’élaboration d’une stratégie nationale de cybersécurité pour le système italien ;
      • l’introduction d’innovations organisationnelles dans l’architecture décisionnelle de la sécurité nationale dans le but de renforcer ses capacités de prévention et de réaction efficace et rapide à d’éventuelles menaces ou attaques de cyberguerre contre les intérêts vitaux de notre pays.

La conférence a été conçue par le Centre universitaire d’études stratégiques et internationales de l’Université de Florence, le Link Campus University, le Centre d’études Gino Germani, l’Institut d’études prospectives (ISPRI), en accord avec Maglan Europe, une organisation internationale de premier plan.nal en matière d’audit et de conseil pour la défense de l’information civile, militaire et gouvernementale.