IVe Conférence sur la guerre de l'information

La cyberprotection des infrastructures nationales

Organisée à Rome le 19 juin 2013, la quatrième conférence annuelle sur la cyberguerre a rassemblé des représentants autorisés de toutes les composantes décisionnelles du système italien (gouvernement, forces armées, services de renseignement, police, entreprises, finances, universités et recherche scientifique) pour discuter de questions telles que la nécessité et l’élaboration d’une stratégie nationale pour la cyberprotection des infrastructures, le cœur vital de tout système national.

L’augmentation progressive de la fréquence des cyberattaques de plus en plus sophistiquées et perturbatrices fait de l’introduction d’innovations politiques, organisationnelles, technologiques et culturelles une priorité, afin de garantir non seulement la sécurité des infrastructures nationales critiques, mais aussi la protection des entreprises opérant dans des secteurs cruciaux pour le développement de l’économie italienne.

L’événement de cette année a été promu par le Centre d’études stratégiques, internationales et entrepreneuriales (CSSII) de l’Université de Florence, l’Institut d’études prévisionnelles et de recherches internationales (ISPRI) et le Centre de recherche sur la cyberintelligence et la sécurité de l’information (CIS) de l’Université Sapienza de Rome, et a été conçu en accord avec le groupe Maglan – un leader international en matière d’audit et de conseil dans le domaine de la défense de l’information. L’édition 2012 a reçu la médaille du Président de la République et le patronage du Sénat de la République, de la Chambre des Députés, du Cabinet du Premier Ministre, du Ministère de la Défense et du Ministère du Développement Economique.

La conférence sur la guerre cybernétique (CWC), anciennement conférence sur la guerre de l’information (IWC), vise à sensibiliser les décideurs politiques et économiques italiens à l’importance stratégique croissante de la guerre cybernétique pour la sécurité nationale. L’augmentation progressive de la fréquence des cyberattaques de plus en plus sophistiquées et perturbatrices fait de l’introduction d’innovations politiques, organisationnelles, technologiques et culturelles une priorité, afin de garantir non seulement la sécurité des infrastructures nationales critiques, mais aussi la protection des entreprises opérant dans des secteurs cruciaux pour le développement de l’économie italienne.

La conférence a été conçue par le Centre interdépartemental d’études stratégiques, internationales et entrepreneuriales de l’Université de Florence (CSSII), le Centre de recherche sur la cyberintelligence et la sécurité de l’information (CIS) de l’Université « La Sapienza » de Rome et l’Institut d’études prospectives et de recherches internationales (ISPRI), en accord avec Maglan Europe, une société internationale d’audit et de conseil de premier plan pour la défense de l’information dans les domaines civil, militaire et gouvernemental.