VIe conférence sur la cyberguerre

Les cyber-manœuvres et leur impact

La conférence nationale sur la guerre cybernétique, qui en est à sa sixième édition, a été divisée en deux éditions différentes : celle de Milan, tenue le 3 juin 2015, dont le thème central était « Black and White Cyber Maneuvers Expo », et celle de Rome, le 14 octobre 2015, consacrée aux manœuvres cybernétiques et à leur impact sur la sécurité nationale.

Aujourd’hui, les tactiques de défense et d’attaque dans le domaine de la cybersécurité évoluent si rapidement que les experts du domaine doivent constamment adapter leurs stratégies pour faire face aux menaces futures, même celles qui ne sont pas encore connues. Ces menaces se présentent sous diverses formes, mêlant des aspects physiques, logiques et humains. Elles vont du simple code malveillant et du vandalisme sur les sites web aux attaques à grande échelle, au vol de données, aux attaques par déni de service distribué (DDoS), à l’espionnage d’entreprise ou aux attaques d’infrastructure.

L’environnement économique et commercial est étroitement lié au cyberenvironnement et à sa capacité à se défendre. Bien que des millions aient été investis dans la cybersécurité, les trois aspects (logique, physique et humain) restent constamment attaqués.

Les cybermanœuvres comprennent toutes les pratiques, tant offensives que défensives, liées aux systèmes de sécurité informatique, aux outils de cyberdéfense et de renseignement, ainsi qu’aux attaques intrusives de différents types (logiques, physiques, artificielles) et aux logiciels malveillants. Le terme « manœuvre » désigne l’ensemble des tactiques visant à améliorer, maintenir ou au moins ne pas détériorer sa position dans un environnement concurrentiel. Dans le contexte militaire, le terme « guerre de manœuvre » est utilisé pour décrire les tactiques offensives visant à submerger l’adversaire et à limiter ses capacités de décision par des actions surprenantes et dérangeantes.

La CCB a toujours été connue pour son haut degré de professionnalisme, traitant souvent de sujets novateurs et conservant un haut niveau d’indépendance. Les promoteurs sont principalement des organisations à but non lucratif et des centres de recherche universitaires, qui s’engagent également à produire et à distribuer gratuitement aux participants les actes de leurs activités.

L’événement de cette année a été promu par le Centre d’études stratégiques, internationales et entrepreneuriales (CSSII) de l’Université de Florence, l’Institut d’études prévisionnelles et de recherches internationales (ISPRI) et le Centre d’études de défense et de sécurité (CESTUDIS), et conçu en accord avec InTheCyber Group – un leader international en matière d’audit et de conseil dans le domaine de la défense de l’information.

Les éditions précédentes ont reçu la médaille du Président de la République et le patronage du Sénat de la République, de la Chambre des députés, du bureau du Premier ministre, du ministère des affaires étrangères, du ministère de la défense, du ministère de l’économie et des finances, du ministère de l’intérieur, du ministère du développement économique, du ministère de la santé, du ministère de l’administration publique et de l’innovation et de la police d’État.