VIII Conférence sur la guerre cybernétique

Guerre de l’information, guerre cybernétique et guerre hybride : contenu, différences et applicationsd : contenu, différences, applications

Maintenant dans sa huitième année, la Conférence nationale sur la cyberguerre a été, comme c’est devenu la tradition, divisée en deux éditions : celle de Rome le 6 juillet 2017, dédiée aux différences, contenus et applications de la guerre de l’information, de la cyberguerre et de la guerre hybride et centrée sur les aspects politiques et militaires, et celle de Milan le 28 novembre 2017, toujours sur le même sujet mais avec une référence plus importante aux questions économiques et industrielles.

Ces dernières années, les principaux acteurs de la guerre mondiale ont commencé à investir des sommes importantes dans ce que l’on appelle le cyberespace, transférant des fonds destinés à la défense militaire cinétique classique en faveur de la cyberdéfense.

Ce nouveau champ de bataille se compose en réalité de deux fronts, souvent liés au point de les rendre difficiles à distinguer, mais qui présentent des particularités qu’il est important de prendre en compte : la guerre de l’information et la cyberguerre.

L’objectif de la conférence sera de tenter d’éclairer ces deux aspects, en montrant leurs caractéristiques, leurs interactions et leurs effets sur le monde réel, tels qu’ils se sont déjà manifestés et qu’ils deviendront de plus en plus évidents.

La Cyber Warfare Conference (CWC), anciennement Information Warfare Conference (IWC), vise à sensibiliser les décideurs politiques et économiques italiens à l’importance stratégique croissante de la cybersécurité.

L’augmentation progressive de la fréquence des cyberattaques de plus en plus sophistiquées et perturbatrices fait de l’introduction d’innovations politiques, organisationnelles, technologiques et culturelles une priorité, afin de garantir non seulement la sécurité des infrastructures nationales critiques, mais aussi la protection des entreprises opérant dans des secteurs cruciaux pour le développement de l’économie italienne.

L’événement de cette année a été organisé par le Centre européen pour la cybersécurité avancée (EUCACS), le Centre d’études stratégiques, internationales et entrepreneuriales (CSSII) de l’Université de Florence, l’Institut d’études prévisionnelles et de recherches internationales (ISPRI) et le Centre d’études de défense et de sécurité (CESTUDIS), et a été conçu en accord avec InTheCyber Group – un leader international en matière d’audit et de conseil dans le domaine de la défense de l’information.

Les éditions précédentes ont reçu la médaille du président de la République et le patronage du Sénat de la République, de la Chambre des députés, de la présidence du Conseil des ministres, du ministère des affaires étrangères, du ministère de la défense, du ministère de l’économie et des finances, du ministère de l’intérieur, du ministère du développement économique, du ministère de la santé, du ministère de l’administration publique et de l’innovation et de la police d’État.

La conférence a bénéficié de la collaboration de Net Consulting, CERSA et CLUSIT, du parrainage d’Aizoon – Technology Consulting, Engineering, Ivanti, Trend Micro et du patronage de la Présidence du Conseil des ministres, du ministère de l’Intérieur, du ministère de la Défense, du ministère de la Justice et de la municipalité de Milan : Présidence du Conseil des ministres, ministère de l’Intérieur, ministère de la Défense, ministère de la Justice et municipalité de Milan.