13ème conférence nationale sur la guerre cybernétique

Politique intérieure et étrangère à l’ère cybernétique : vers la cyberocratie ?

9 juin 2022

Institut des sciences aéronautiques militaires

Florence

L’avancée irrépressible de la technologie à l’ère cybernétique nous oblige à réfléchir à ses effets sur la société et en particulier sur la conduite de la politique, tant au niveau national qu’international.

L’objectif de la conférence est de réfléchir aux problèmes qui affecteront de plus en plus les classes dirigeantes et les citoyens, et qui doivent donc être pensés à l’avance afin de les résoudre de la manière la plus optimale possible.

Cérémonie d’ouverture et INTRODUCTION

  • Ing. Paolo Lezzi (Président de la conférence, Vice-président exécutif d’EUCACS)
  • S.A.S. le général Silvano Frigerio (commandant du commandement des écoles de la 3e région aérienne)
  • Umberto Gori (directeur scientifique de la conférence, président du CSSII, université émérite de Florence – « Démocratie et dictature dans le futur : scénarios hypothétiques de cyberocratie »)

Présidé par l’ingénieur Paolo Lezzi

  • Min. Plen. Laura Carpini (Chef de l’unité « Politique et sécurité du cyberespace » de la MAECI, « Cyber diplomatie, cyber dissuasion et politique étrangère »)
  • Dr. Antonio Iannamorelli (Directeur des affaires gouvernementales Telsy, « Chaînes d’approvisionnement industrielles et souveraineté numérique »)
  • Marco Lombardi (Directeur ITSTIME de l’Université Catholique, « Forward Thinking : from Cognitive Warfare to the Metaverse, the New Intelligence »)
  • Francesco Bechis (journaliste de Formiche, « Communication et désinformation en tant qu’instruments de politique intérieure et étrangère »)
  • Michele Colajanni (Université de Bologne, Président EUCACS, « Pour une culture numérique publique et privée : suggestions et problèmes »)
  • Cons. Andrea Mazzella (Chef du bureau VIII – Innovation, Start-up et Espace Direction générale pour la promotion du système des pays – MAECI)

Président Prof. Michele Colajanni

  • Adm. Giuseppe Cavo Dragone (Chef d’état-major de la défense « Les forces armées dans la guerre hybride »)
  • M. Giorgio Mulé (sous-secrétaire à la défense, « Outils cybernétiques et capacité opérationnelle des forces armées »)

Présidé par l’Adm. Sq. Ferdinando Sanfelice di Monteforte (ancien représentant militaire de l’Italie) à l’OTAN et à l’Union européenne)

  • Luciano Bozzo (Université de Florence, directeur du CSSII, « L’influence du domaine cybernétique sur la grande stratégie des puissances »)
  • Cons. Fabio Rugge (Représentant permanent adjoint auprès du Conseil atlantique, chercheur associé principal en cybersécurité – ISPI, « Cyber and Power »)
  • Col. Giacomo Ghiglierio (Chef du bureau des opérations cybernétiques, Commandement des opérations en réseau – COR, « Effets de la cybernétique sur les opérations militaires »)
  • Mario Caligiuri (Président de l’Italian Intelligence Society, « Contexte culturel »)